Global-rider
Cosmic-ride

Fermer Organisation

Fermer Philosophie

Fermer Services

Fermer Projets

Videothèque
Photos
 Ride
 Moments magiques
 life
Visites

 327929 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
philosophie - la dissidence kesako?

Vous l'aurez remarqué, il est clairement affiché "freeride dissidents" en haut de notre site.

Or qu'est ce que réellement la dissidence ?

En lisant ci dessous la définition officielle des mots "dissident" et/ou "dissidence", vous constaterez une nette distinction d'avec des mots tels que "opposition" ou "contestation" .... distinction qu'il nous semble important de souligner et ces époques de consensus social mou qui  fait aisément passer ceux qui ont un discours tel que le nôtre, pour ce qu'ils  ne sont pas !
Les mots ont un sens!
Il est de plus en plus heurtant de constater qu'à la moindre nuance apportée aux systèmes dogmatiques mis en place dans le cadre de discussions , à la moindre alternative proposée à des concepts dont pourtant on constate les méfaits et l'illogisme au quotidien, on passe très aisément pour des gens bien plus radicaux que nous sommes vraiment....
Et les expressions toutes faites , relayées par  le tout à chacun sans réflexion sur le sens parfois grave des mots, opèrent leur insidieux travail d'autocensure du peuple par le peuple ...Un travail qui favorise l'action d'oligarchies et de leurs larbins et ainsi de nos jours, sous prétexte de refus d'obtempérer systématiquement à la "positive attitude", on est de plus en plus facilement taxé d '"intégristes", d'"ayatollahs de l'écologie"  , de "régressionistes" qui veulent le retour à la bougie".... des expressions qui invariablement font naitre dans les psychés des images de barbus retranchés dans leurs caverne avec une kalachnikov à portée de main....
C'est assez grave car à ce jeux , l'OTAN (dont la France fait désormais partie) peut bombarder des civils en toute impunité comme cela à été fait en Irak, en yougoslavie, au kosovo, en Afghanistan, et maintenant en Libbye, et ouvrir de plus en plus de fronts de guerre sans que la population n'y prête vraiment attention ....et le bobo français est déresponsabilisé ... alors qu'il s'agit bien de sécuriser l'accès au pétrole , à l'uranium, au coltane, au lithium et à tout ce qui est nécessaire pour que ce dernier puisse faire la morale aux "radicaux" en passant pour un ecolo-cool-positif-et-consensuel, muni de son i-phone, de son projet d'achat de voiture hybride ou électrique, de son crédit d'impôt pour installer des panneaux solaires dont l'usage est détourné et dont l'efficacité est exagérée,  etc.... tout cela sur fond de surendettement général hallucinant....à savoir qu'on se rend compte aujourd'hui que nos propres états sont  encore plus endettés que les étas du tiers monde sous la coupe colonialiste du FMI... Ou se trouve la radicalité d'une position dissidente en un tel contexte ????

Merci donc de bien  noter ces différences de sens....car les mots ont un sens... et de vous  remémorer ceci à la lecture de ce site.

Nous représentons une "dissidence du freeride" ..... et d'ailleurs, le terme même de fwouiwouaiiiiide nous fait rire  à chaque fois que nous le mentionnons que ce soit entre nous, ou en présence d'autrui.
le fwrouiwouaiiiide .... une invention de toutes pièces aux vertues marketing afin de récupérer le bobo citadin qui se voudrait rebelle, avide de reconnaissance via l'image du surfeur , et de lui faire comprendre que pour coller au concept, il faut embrasser un nouveau dogme, une nouvelle religion ....dont évidemment l'apanage numéro un est d'être, derrière ses dreadlocks, ou ses airs "à la cool" un consommateur occidental en puissance  avant même d'être un citoyen....et un citoyen seulement par le fait qu'il dépose un bulletin dans une urne  quelques fois par décennie... !
Or pour prétendre être fwrouiwouraiideeuuuuur il faut avant tout avoir conscience que l'activité se pratique en zone sauvage, et pas la moindre: la montagne , voire la haute montagne hivernale ! et que la chance de pouvoir évoluer au sein d'un tel biotope vierge n'est pas uniquement à prendre comme un loisir hédoniste, mais comme la possibilité d'évoluer au sein de la nature, dasn une zone non payante, non soumise aux lois faussées du consumérisme ..... Il ne s'agit pas uniquement d'un échapattoir, mais bel et bien d'un lieu de travail ...sur soi même...

Nous avons vu ce "système-freeride" naitre, grandir et se développer au sein des sports de glisse en général (du fait que l'un de nos sponsor passé est une multinationale issue de la "surf culture")...et des sports d'hiver en particulier (nous avons eu des sponsors propres à nos milieu "sportif" d'origine: le ski et  le snowboard.

Nous pourrions, à vrai dire écrire un livre croustillant sur les petites et plus grosses histoires de l'envers du decor du freeride, et des sports d'hiver....Nous pourrions "balancer" comme on dit ....

Nous avons choisi d'entrer en dissidence, il y a maintenant une dizaine d'année et de "travailler l'interne". 

"Un dissident est une personne qui se sépare d'une communauté ou du parti dont il était membre. Il ne reconnaît plus la légitimité de l'autorité (notamment politique) à laquelle il devait se soumettre jusqu'alors.

Le terme de « dissident » est ainsi utilisé pour qualifier une personne qui conteste de façon plus ou moins radicale le système politique du pays dont elle est résidente (mais pas le pays lui même vous aurez notés).

Le terme « dissident » est assez ancien. Le mot vient du latin dis-sedere (« se séparer de » et « être assis »), d'où le sens « celui qui est séparé, éloigné ». Le mot, rare au XVIe siècle, devient plus usité au XVIIIe, d'après Le Grand Robert.

Il désigne celui qui se démarque d'une doctrine religieuse ou d'un dogme, avant de s'appliquer au domaine politique ou idéologique.

La dissidence caractérise une action ou un état. Elle peut donc être manifeste, se traduire par des actes, mais elle peut être également un mode de vie ou de pensée plus intérieur qu'extérieur. Les expressions « vivre en dissidence », « entrer en dissidence » renvoient à une philosophie de la vie, à un engagement total d'un individu ou d'un groupe qui assume toutes les conséquences matérielles et spirituelles de ses choix.

La dissidence est bien une attitude qui n'est pas nécessairement dirigée contre quelque chose, mais qui implique un désaccord ou une distance prise avec un pouvoir ou une autorité politique. Elle n'entre pas forcément en conflit direct, elle s'écarte, elle cherche d'autres voies et d'autres espaces de légitimité. Le terme « dissidence » se distingue par là des termes « contestation » et « opposition », qui indiquent une confrontation au sein même du système politique en vigueur.0"

Suite à cette définition issue du dictionnaire, faisons donc une petite mise au point :

Il est très "in" de prétendre être un "dissident de l'intérieur", à savoir une personne qui reste dans un système qu'il(elle) n'aime pas ,de manière à participer à la noble tache qui consisterait à lentement le changer de l'intérieur ....vaste et noble tâche en effet.
Et comme toute vaste et noble tâche, elle se doit d'être accomplie par des femmes et des hommes à l'intelligence, la subtilité et la valeur morale très élevée.
 

Se déclarer "dissident de l'intérieur" N'est il pâs finalement un non sens?....et aujourd'hui, laisser l'espoir grandir dans le sens unique de la "dissidence de lintérieur" sans s'autoriser à écouter de réels dissidents de l'éxtérieur qui, du coup ont une autonomie de pensée,n' est elle pas une attitude éxtrèmement risquée?... C'est pourtant bien celle des "pro riders" qui essaient de ne pas trop être dans le cynisme, et qui, par carriérisme, essaient , comme Nicolas Hulot essaie au sein de son milieu , de blanchir leur image, et par la même celle de leurs sponsors... en passant pour le brave héros qui plane sereinement au dessus des problématiques, regardant avec condescendance ceux qui tapent le poing sur la table en leur donnant une image d'éxcités ....


Force à été de constater que tous ceux que nous avons pu voir et que nous voyons encore prôner en privé et parcequ'ils savent brosser le rebelle dans le sens du poil, qu'ils font partie d'un système qu'ils n'aiment pas car il vaut mieux changer les choses de l'intérieur ..... furent à un moment ou à un autre bien trop compromis dans le système qu'ils prétendaient "combattre de l'intérieur" pour réellement mener à bien cette mission  de changement ...... et encore, nous parlons de ceux de bonne volonté, la majorité récitant ce concept de "ouais je sais je suis sponso je me prostitue mais c'est pour aider "la cause" du freeride à progresser de l'intérieur" ...en pure mauvaise foi.

Aussi, sommes nous des dissidents.
 


Date de création : 01/03/2011 @ 14:56
Dernière modification : 19/07/2011 @ 13:14
Catégorie : philosophie
Page lue 3084 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !