Global-rider
Cosmic-ride

Fermer Organisation

Fermer Philosophie

Fermer Services

Fermer Projets

Videothèque
Photos
 Ride
 Moments magiques
 life
Visites

 324035 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Agir - le gazogène de bois

cet article a été publié en 2009, et est le fruit d'un long travail de documentation. cosmic-ride.com s'est lancé dans le montage d'un gazogène depuis novembre 2011. Vous pouvez accéder au site dequelboisonsechauffe.fr si vous nous en faites la demande par mail. nico@cosmic-ride.com .
 

la gazéification de la biomasse

Introduction: un peu d'histoire:
1669 Thomas Shirley conduit la première éxpèrience ayant pour nom "hydrogène carboné"
1699 Dean Clayton obtient du "gaz de charbon" en faisait une expérience de pyrolyse
1788 Robert Gardner obtient le premier brevet sur la gazification ou "gazogène"
1791 John Barber fait une demande de brevet pour la propulsion d'un moteur a combustion par un gaz produit
1792 Première utilisation confirmée du gaz de charbon pour éclairer une pièce par Murdock
1840 Première utilisation commerciale d'un gazogène
1861 Siemens technologies crée une première unité de production qui fonctionne
1900 "le gaz de ville " fournit l'industrie, l'éclairage public, les voitures
1920 le gaz naturel fourni par pipeline commence a remplacer le gaz de ville
 Durant cette période, pourtant, 12000 unités de production tournent aux USA et au Canada
1923 Jacques Imbert obtient le brevet pour son gazogène
1939 -45 le grand retour officiel (voir obligatoire) du gazogène
1 million  de véhicules tournent au gazogène.
De nombreuses industries sont converties.
30 glorieuses:Black out...achat des opinions vers le progès, la croissance, la facilité.
Années 70 à maintenant: bricolages divers, brouillage des pistes par l'assimilation de cette technique à d'autres concepts plus esotériques tels que le moteur à eau.


Introduction: Le paradigme actuel qui rend difficile la propagation de concepts comme le gazogène de bois
La relation incestueuse entre les "citoyens"-consommateurs, enfants pourris gâtés et leurs parents : les multinationales et les élites rentières .

 "hep chauffeur"...encore une expression utilisée quotidiennement sans que l'on s'interroge sur ses origines,et qui recèle un message fort du passé.
Le nom de "chauffeur" en tant que conducteur, vient d'une époque, pas si éloignée de cela, ou le mot biomasse n'existait pas, et ou pourtant,. Le carburant le plus communément utilisé était le gaz émis par la combustion du bois dans ce que l'on appelait un gazogène...et le gazogène , un système tout a fait intégré dans les moeurs pour propulser des moteurs a combustion interne, c'est a dire des voitures par exemple, mais aussi des machines agricoles simples (mono piston) on des machines industrielles.
Pour démarrer et rouler, il fallait que le mécanicien allume le bois une demi-heure avant pour que le gaz soit combustible...d'ou l'appellation "chauffeur".  avant cela, il y avait eu le "gaz de ville" qui servait à allumer les lampes dans la rue...gaz de ville produit par métanisation mais aussi par combustion de biomasse ...soient par l'utilisation de machines a gazogène..Etonnant, hein?
Pas pour ceux qui connaissent les motivations à l'origine des immenses campagnes  de relations publiques, que ce soit lors de la prohibition de l'alcool, puis lors de celle du chanvre...et l'abandon du gazogène de bois .... tout comme le carburateur essence/alcool.

La biomasse, le gazogène de lagaffe, la voiture de retour vers le futur ... tout cela existerait donc? on nous aurait caché une part de la vérité, ou tout au mois, on  nous l'aurait exposée en utilisant des clichés ridicules dans des bd ou des films à caractère comique ou SF? Pas possiiiible!!!
Hélas la réponse est oui... ola, ola, je vois venir certains habitués qui voudraient que tout se passe sans faire de vagues, le mot "conspirationnisme" à la bouche comme un mantra....Caaaaaalme..lI ne s'agit pas d'y voir nécessairement et seulement un complot du secret mené par les oligarques du début du siècle, dont les empires auraient été démantelés par les lois anti trust , mais seraient restés "soudés" par des jeux d'alliances tout aussi secrets (encore que !)...car la vérité n'est pas aussi limpide...il y a aussi, en face de ces nouveaux seigneurs, une masse importante d'individus relativement libres (nous), et qui, obnubilés par leur besoin de confort facile, et la mise à disposition d'un modèle social tout prêt, ont été et sont encore prêts à abdiquer et accepter , on le voit bien de nos jour, une nouvelle féodalisation officielle du monde, avec des nouveaux seigneurs (financiers) protégés par des armées, un jet-set culturo-médiatique et des systèmes opaques.

En d'autres termes,La fameuse croissance économique, avec des rendements d'actions annuels a 2 chiffres pour les rentiers, et en échange de cela, et vu la "demande"...un pacte social relativement confortable pour les masses occidentales qui acceptent le modèle occidental (classes moyennes chinoises et indienne par exemple), ceci étant nécessaire à l'étendue de zones pacifiées servant de tampon avec les pays pauvres  , et la mise au plis de ces masses à un outil de production et à des sortes de conventions collectives en échange du pacte social.... voici les 2 ingrédients clés du siècle dernier.
La fameuse "demande" garantissant cette croissance; ayant été boostée par d'énooormes campagnes de martelage étant donné qu'à la base , nous étions réticents naturellement à la surconsommation et surtout aux effets de mode; et cette "demande" nous paraissant aujourd'hui tout a fait naturelle, alors qu'en fait elle résulte d'une déviation de nos vrais comportements naturels grâce à la mise en application des recherches freudiennes par et pour le business, nous nous trouvons donc aujourd'hui en pleine phase de crise de confiance ...d'ou les réactions d'enfants capricieux que sont les auto proclamés "anti-conspirationnistes"...pourtant les faits sont là et la géopolitique contemporaine est implacable....

Alors , recadrons tout cela, voulez vous bien?
Ces ingrédients ne font plus l'affaire aujourd'hui ? Normal, c'est cyclique et résurgent vu l'incompatibilité d'une croissance économique linéaire dans un écosystème fermé....mais aussi étant donné qu'une certaine masse éduquée se retrouve en contact avec un volume d'information disponible et "en live" à ce jour encore jamais égalé.
Pour que le dessein de la classe dominante, ces nouveaux seigneurs, se réalisent, la masse de la classe moyenne doit s'uniformiser et s'étendre au monde (la mondialisation) et donc il faut des purges sociales en occident car il y a de la place pour a peine 1 milliard d'individus (certains disent 500 millions)?
qu'a cela ne tienne, la nécessité pour le beauf et la ménagère, de se sentir évoluer en bonne conscience dans un système confortable permet l'orchestration de vastes campagnes "ecolos", "bio", "vert", "grenelle" permettant l'avènement , pour une partie seulement de la population modiale de solution axées business et dépendance à des abonnement (rentes). Cette théorie étant politiquement correct du fait des campagne de relation publiques (et oui encore elles ) qui ont vu la monopilisation des resurgences du club de Rome dans l'appareil médiatique et éducatif
En quelque sorte, comme du temps de l'église et des indulgences, on peut aujourd'hui s'acheter une bonne conscience , cela s'appelle la "compensation carbone".
On regarde "HOME " a la télé, on s'achète le tshirt "HOME" Gucchi à 140 euros, on se tourne vers les grands de ce monde qui nous disent "voiture electrique", "ethanol", "panneaux solaire avec réinjection de l'electricité produit dans le réseaux avant utilisation"...et on passe à la caisse.
Vous souriez ? sachez qu'actuellement les systèmes de bourse au CO2 vont s'étendre au citoyen, et vous verrez que l'une des conséquences de ce système sera des taxations pour ceux (les plus pauvres) qui n'auront pas les moyens de s'équiper "vert", et la distribution de bons points et autres avantages pour ceux qui se seront offert la voiture electrique à 24000 euros, le système de panneaux solaire agréé, etc...Je parle de la voiture, mais les produits de consommations courantes font actuellement l'objet d'un étiquetage qui spécifie le volume de CO2 qui a été libéré dans l'atmosphère lors de la fabrication de chaque produit.
Diviser pour mieux régner restera l'arme de ceux qui vont surfer cette crise financière afin d'accélerer un process déjà bien en route: celui qui va consister a attribuer aux individus un droit a polluer annuel, avec , bien sur une bourse CO2 ou il sera possible de se payer des droits à polluer individuels...le géneralidation de la puce RFID scellant ce pacte , et permettant une transition douce vers le fichage individuel , et la numérisation totale de l'acte d'achat...permettant par soucis de "simplification "d'en venir à la centralisation des données y compris personnelles

Dans ce contexte, la biomasse n'est pas abordée en tant que ce qu'elle est , à savoir un outil de libération , d'autonomie ... et quand c'est le cas , elle est minimisée et/ou présentée comme une solution de type semi ou complètement industrielle , pour collectivités...  le but étant la pérennisation des réseaux à moitié gangrénés par la corruption, et qui vont bientôt prendre d'assaut les marché "publics" dont on se demande s'ils ne sont publics que de nom désormais.

voici donc ou nous en sommes: Le gazogène, c'est Gaston Lagaffe...ricane le français...à coté de cela, ce dernier va crier des oooooh et des aaaaaah d'admiration quand on (des multinationales anglo saxonnes) va lui présenter un concept de "brûleur plasmatique de biomasse" sous licence US.
Le gazogène est discret chez les grenellistes...normal vu qu'on peut le fabriquer soit même, que la matière première (bois mort bien sec par exemple) est partout et quasi gratuite , voire dans certains cas, brulée à ciel ouvert (certains résidus agricoles), et que ces derniers , à la botte atlantiste , ouvrent grand les portes aux commerciaux des technologies outre atlantique, en niant tout développement intra muros.
La est l'esbrouffe.
La est l'arnaque.

Get FlashPlayer


Car ici et maintenant, se déroule le tournant majeur...et pour aborder ce tournant, je vous propose la question suivante:
Seriez vous prêt à vous astreindre à un peu de discipline  quotidienne, afin de vous fournir vous même la ration d'énergie nécessaire à votre confort (sachant que celui ci devra être revu à la baisse, et ça c'est certain)?
propagande.pngOu préférerez vous confier cette mission, une fois de plus , à des systèmes centralisés qui vous fourniraient en energie en échange d'un abonnement, que vous paieriez alors aux multinationales qui ont niés publiquement la viabilités de ces systèmes qu'ils nous présentent aujourd'hui sous d'autres noms à consonance "grenello-exotiques"; et qui sont passées entre les mains de différentes bandes de requins qui se sont servis en trésorerie au passage, en gardant au fond des tiroirs les brevets de ce qu'ils ont ridiculisés publiquement pendant des décennies?
Bien évidemment tout l'appareil médiatique sera la pour vous dire que ce que vous faites est bien, et que vous participez à "sauver la planète".
Croyez vous qu'en matière d'énergie, ceux qui ont pourris le monde depuis 100ans avec des guerres et des coups d'états , font aujourd'hui leur mea culpa et vont changer le monde en bien? un peu comme les inventeurs du napalm et de l'agent orange qui nous sortent aujourd'hui les ogm quoi...

Personnellement, j'opte pour la première solution....et laisse la deuxième à ceux qui...comment dire ...préfèrent les consensus mous, les petits arrangements hypocrites de "citoyens-consommateurs"...
Le gazogène de bois, tout comme le système pantone, ou l'injection d'eau pour ceux qui préfèrent, posent plus que jamais cette question.

Pourquoi?
Parceque Le gazogène de bois est un système simple , facteur d'autonomisation et de responsabilisation à la fois...il s'agit d'une chambre de combustion, de température, de philtrage de particules , de choix et de conditionnement de la matière première...comme une chaudière ou un moteur ...plus simple même.
Voyons un peu, dans les détails.

 le gazogène: Principes chimique, application mécanique:
 
tarticle sera consacré à l'Usage domestique , de manière décentralisée, et en poste fixe d'un système de gazogène, dont la production de gaz sera essentiellement dédiée à faire tourner un groupe électrogène, soit l'autonomie en terme de production d'electricité en 220 volts.

- En recherche et développement, tout est disponible sur le net, et en cliquant sur les différents liens de cet article, vous trouverez suffisemment d'infos, et de plans pour prendre les décisions (usage, taille, etc..) qui vont vous amener vers votre atelier.
Les nombreuses documentations sur le moteur "imbert" ont été tenues a disposition du public aux états unis via la FEMA, et d'ailleurs, les illustration de cet articles proviennent du livre     "hydrogen generator gas for vehicles and engines" , que je me suis fourni via l'internet, et que j'ai reçu par la poste chez moi, en 2008.   
Sur le net, on trouve même des plans dispo  en format autocad, et il y a des kits à vendre aux US.... remercions pour cela la communauté gekgasifier aux US , qui ont travaillé dur et qui mettent a dispo les résultats de leur travail sur la toile.
A noter également, le magnifique travail de Ben, visible sur victorygaswork.com
Le projet "dequelboisonsechauffe.fr" instauré par votre serviteur, est en route depuis novembre 2011 .
Si vous voulez avoir des infos sur ce projet , ou y participer , mettez vous en contact avec moi : nico@cosmic-ride.com


Je me permet de rappeler que durant la 2eme guerre mondiale, un million de véhicules furent propulsés par ce procédé, et que des usines entières ont dédiés leurs ressources et savoir faire à la mise au point et  la fabrication industrielle de différents types de gazogène.A cette époque, le ciel n'était pas noir des fumées des gazogènes, mais bien des fumées d'incendie dues aux bombardement ...perpétrés avec des avion qui, qu'ils soient spitfire ou messerschmitt tournaient au pétrole extrait de la terre, au pétrole synthétique (pour les allemands) ...le tout boosté à l'injection d'eau (histoire de faire un petit lien avec le procédé pantone)!!!!!! et tout ça afin de redessiner les cartes energétiques du monde et bien re-axer le tout vers l'extraction du pétrole et du gaz.
Il est inutile d'essayer de mettre en doute la véracité de ce procédé et pour les derniers irréductibles qui auraient besoin de l'aval d'un organisme officel, voici en telechargement un rapport de la FAO (chambre d'agriculture de l'ONU) sur le sujet.

Par ailleurs, si vous voulez une démo, mettes vous en contact avec moi : nico@cosmic-ride.com

gasifier-control-unit.jpg- A la fabrication, le gazogène mobilise donc des compétences en metallerie, car les pièces ne sont plus disponibles, et donc il faut souder , découper, afin d'obtenir des éléments solides et aux dimensions adéquates.
Il nécessite des compétences en plomberie (mise en place de clapets de sécurité, de systèmes de régulation de température, etc.).
Pour les maniaques, il nécessite des compétences en electronique, ce afin de pouvoir réguler la machine , et ouvrir la vanne des gaz vers le moteur qu'une fois le gaz réellement propre à la combustion dans une chambre a pistons.
Comme vous le voyez sur cette photo, nos amis précédemment cités s'y sont déjà attelés, et ils proposent un module tout fait.

 

 - A l'usage, il y a un travail de formation a faire notamment pour manipuler le gazogène en toute sécurité et aussi pour choisir, conditionner et stocker le bois qui va être utilisé.
Il y a aussi de la maintenance , notamment en ce qui concerne le nettoyage du/des systèmes de philtre.
C'est le prix a payer pour ne plus avoir à se regarder les pieds quand des sujets comme le Rwanda ou le Congo sont hypocritement abordés dans des conversations...Car en France , l'électricité, c'est le nucléaire ...et de l'uranium, tout comme du pétrole, nous n'en avons pas.....oserais je le rappeler? Quand au fameux slogan "on n'a pas de pétrole (ni d'uranium), on a des idées"...et bien cet article en est l'illustration, non?

Quels sont donc les principes de la combustion de biomasse appliquée au bois et au gazogène?
 
Avant tout, il faut savoir que tous ce qui est utilisé dans une chambre a combustion destinée à repousser un piston, est constitué de carbone et d'hydrogène....hydro-carbure, ça vous dis quelque chose.
le gaz naturel est riche en hydrogène
le pétrole est riche en carbone et en hydrogène
le charbon (enlevez le "h" de ce mot...alors? carbon + h ) est riche en carbone et en hydrogène
.....le bois est riche en carbone et en hydrogène.

shema_CO2.gifla différence entre le bois, et le trio charbon-pétrole-gaznaturel ...est que ce dernier , non seulement repousse, mais en plus fait partie du cycle qui permet l'absorption et le recyclage des déchets qu'il produit en brulant.
D'ou le mot biomasse...d'ou l'appartenance à la famille de ce que l'on appelle l'énergie renouvelable.
il se trouve aussi d'ailleurs que la combustion du bois a un cycle de carbne neutre...a condition qu'on régule la déforestation ....

Les réactions chimiques qui découlent du séchage, de la combustion, de la réduction et de la pyrolyse du bois sont nombreuses.

 

Le principe du gazogène est de provoquer une combustion incomplète du bois ou du charbon, en contrôlant l'alimentation en air du foyer, de manière à produire des gaz combustibles tel que CO (monoxyde de carbone), H2 (dihydrogène) et CH4 (méthane)

  • 2C + O2 = 2CO + 58000cal
  • C + O2 = CO2 + 97000cal
  • 2CO + O2 = 2CO2 + 136000cal
  • CO2 + C = 2CO + 38000cal

Dans certains cas, on injecte de faibles quantités d'eau dans l'air de combustion, pour qu'elle soit craquée et produire de plus grandes quantités d'hydrogène , suivant les formules:

  • C + H2O = CO + H2 - 28000cal
  • C + 2H2O = CO2 + 2H2 - 18000cal
  • CO + H2O = CO2 + H2 + 9400cal

Certaines de ces réactions ont besoin de chaleur pour se produire, d'autres produisent de la chaleur.
il s'agit donc, dans une tour de combustion , d'obtenir des effets de carburation/ventilation qui vont permettre d'obtenir un gaz qui contient suffisemment d'hydrogène pour devenir inflammable dans une chambre a combustion...et donc capable de repousser le fameux piston...

Pour obtenir une pyrolyse du bois propice à sa combustion en produisant un gaz riche en hydrogène  (syngaz) , et avec le moins de particules de carbone en suspension , il faut
- que le bois (ou tout autre combustible de type biomasse) soit suffisemment sec, et conditionné en morceaux de relative petite taille
- chauffer ce bois (ou tout autre combustible de type biomasse) avant sa combustion
- Permettre une combustion optimale sans production de goudron

Si cet ensemble combustion pyrolyse se déroule bien, on obtient une fumée très chaude  et riche en hydrogène.
Au final,pour obtenir du gaz propice à une combustion correcte dans une chambre à piston et donc dans un moteur, il faut nettoyer ce gaz des particules de carbone (philtres), et il faut le refroidir .

hydrogen-generator1.gif
Chauffer, bruler, refroidir, philtrer , et donc:
- Chaudière avec circulation  interne de gaz favorisant la chauffe de matériel avant qu'il soit brulé
- Système de refroidissement
- Système de philtration
- Système d'admission par compression du gaz

Le schéma ci dessus résume, de manière pragmatique ce que je viens de dire. Ce sont les bases du gazogène.
Alors, toujours aussi con le Gaston ? gaffeur, certes...con certainement pas.

Applications contemporaines

Imaginons un gazogène de bois placé à l'extérieur de la maison, à double chambre de combustion (une dehors pour une utilisation estivale, et une dedans pour une utilisation hivernale.)
Imaginons que le gaz produit soit alternativement:
- Utilisé en production directe d'electricité grace au fonctionnement d'un groupe electrogène à ce gaz, permettant d'alimenter de l'appareillage en 220 volt, et de recharger des batteries quand les panneaux solaires ne sont pas utilisés.
- Stocké dans des vieilles bouteilles de plongée servant à enrichir le mélange qui fait fonctionner nos voitures afin de rouler sans polluer , et de continuer a fonctionner avec le pétrole, mais de manière bauecoup plus rationnelle et en vue d'une transition vers autre chose.

Cela s'appelle un système autonome décentralisé de production d'électricité et de carburant. Vous remarquez que je ne parle pas de retour à la bougie , n'en déplaise aux adeptes de la pensée de type "Claude Allègre"
Certes, Cela n'arrange pas les bien pensants franchouillards de tous bords, qu'ils soient salariés, rentiers, qu'ils appartiennent ou cautionnent le système de production d'énergie centralisé...ou qu'ils soient fainéants ou cocoonisés à un niveau de regression infantile trop élevé....tout simplement.
Il est a noter qu'en comparaison a d'autres pays d'Europe , dont certains ont déjà commencé des travaux d'assez grande envergure concernant la combustion de biomasse, La France, malgrés un succès des verts aux dernières elections Européennes, accuse un grave retard en la matière, et fait rêgner mediatiquement un black out sur cette solution...malgrés un grenelle en grande fanfare.
il est a noter également qu'aux USA, pays que nous dénigrons pour ne pas avoir ratifié les accords de kyoto, l'activité aussi bien citoyenne que semi industrielle ou de recherche a été d'une grande richesse, y compris sous l'administration bushienne. Je dis ça pour calmer les amateurs de cafés du commerce.
La France fut à la pointe de l'innovation , à la fin des années 1800 et durant les années 20...aujourd'hui, on est à la traine.voila comme ça c'est dit. 
Devons nous y voir une main mise du lobby nucléaire sur la question écologique , avec la voiture électrique qui, alors même qu'elle n'a pas été mise en production, tue déjà des humains en Bolivie et en afghanistan,  pour cause de mines de lithium ?

Car oui, je parle d'aller chercher soi même du bois pour fabriquer soi même son électricité, avec toute la chaine de création d'emplois locaux que cela entraine; en réaction aux multinationales qui se foutent de la gueule du monde...ce qui est différent d'aller râler au pole emploi, ou dans la rue , ou de mettre une enveloppe dans une urne tous les 2 ans, et attendre des solutions toutes faites, de la part d'un système qui a prouvé ses limites...or, bien qu'aller dehors ramasser du bois et le couper est une activité saine physiquement, je ne doute pas une seconde que beaucoup, y compris parmis les victimes de ce système,  sont déjà corrompus au point d'assumer notre implication en Afghanistan au motif du terrorisme, tout en acceptant qu'il s'agit aussi pour eux de pouvoir continuer a appuyer sur un bouton et tourner une clé dans un démarreur pour que le conte de fée se perpétue....M'enfin passons.

Par contre, je n'en dirais pas autant de ceux qui en ont marre, qui n'ont pas beaucoup d'argent, ou encore qui se sont fait mettre à la porte récemment et qui ne veulent pas tomber dans le système de chantage à l'emploi alors même que les multlnationales bénéficiaires se foutent de leur gueule ..et je ne parle pas de ceux qui , par principe refusent d'accepter des solutions si bien packagées qu'elles soient par des campagnes de relation public,car ils savent qu'elles n'en sont pas moins proposées au public par ceux la même qui n'ont rien fait en ce sens depuis 100 ans qu'ils sont en place!!! C'est à ceux lâ que je m'adresse à travers cet article.


Car il faut voir dans le gazogène des création d'emplois, mais aussi  une descrispation pour ceux qui resteront sans emploi (car il va y en avoir) et qui pourront alors rester garant du confort de leurs enfant en utilisant une partie de ce temps sans emploi à aller chercher du bois pour qu'il fasse chaud et qu'il y ait de l'électricité à la maison.... 

Il faut aussi voir à travers le gazogène une obligation de s'intéresser enfin à la gestion responsable des ressources en terme de biomasse, tout en ayant un visu direct de ce dont nous avons besoin pour faire focntionner nos systèmes electriques, ce qui permet de comprendre pourquoi nous devons entrer en rythme de décroissance soutenable...car comment responsabiliser quelqu'un qui , de doute façon ne voit que quelques cadavres à la télé autrement qu'en lui faisant directement participer au cycle de l'énergie avec une energie disponible devant sa porte ..et qu'il verra disparaitre en cas de sur utilisation.

fiatgazogene-3.jpg


 


Date de création : 28/06/2009 @ 15:33
Dernière modification : 10/12/2012 @ 08:48
Page lue 8776 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°2 

par chpr le 11/06/2010 @ 10:18

Si vous utilisez un gazo pour votre énergie personnel, je souhaiterai rentrer en contact direct avec vous pour certaines mises au point. sinon, félicitation quand même pour l'article. Cordialement

Réaction n°1 

par chpr le 11/06/2010 @ 10:06

Bon, voilà un sujet et un article qui me tiennent à coeur, je m'adresse au rédacteur du texte, pour savoir si il utilise un gazogène pour son autonomie electrique personnel, si oui, je souhaiterai entrer en contact direct avec lui, pour certaines mise au point technique de mon installation, rendement autonomie automatisme, et si non, félicitations pour l'article, pour ma part je continu a avancer vers un 100% autonomie energétique. Cordialement